L'œil humain ?

Comment fonctionne un œil humain ? Pourquoi certains voient flou ?

L’œil humain fonctionne selon les principes optiques qui seraient ceux d’un appareil photo qui mesurerait environ 23 mm de longueur.
La lumière doit traverser différents milieux optiques transparents pour atteindre le fond d’œil (où est située la rétine). Certaines structures traversées sont, comme les lentilles d’un appareil photo, dotées d’une puissance réfractive, c’est à dire qu’elles sont capables de faire converger les rayons lumineux pour que l’image d’un objet se forme nettement sur la rétine, et soit vue nettement.
On parle de « focalisation » de l’image sur la rétine. Le milieu oculaire le plus puissant optiquement (environ 44 dioptries) est la cornée (le hublot transparent de l’œil), le deuxième (22 dioptries) est quant à lui situé à l’intérieur du globe oculaire : c’est le cristallin.
Ce dernier a de plus la possibilité de modifier son rayon de courbure (correctement jusqu’à l’âge de 45 ans), afin que l’image d’un objet soit focalisée ponctuellement sur la rétine, qu’il soit situé à l’infini ou bien à proximité (bonne vision de loin et de près, sans lunettes).

Chez certains patients la taille de l’œil et sa puissance optique (66 dioptries) ne coïncident pas. En cas de myopie, l’œil est trop long, de telle sorte que l’image d’un objet situé à l’infini (en pratique au delà de 3 mètres) est vu flou, car elle se focalise en avant de la rétine. D’autant plus flou que la myopie est importante. C’est pourquoi les myopes portent des verres de lunettes divergents (qui rapetissent la tailles des objets), afin de faire reculer le plan focal vers la rétine. Les verres de contact ont dans ce cas les mêmes propriétés. Il faut signaler que lorsqu’un myope enlève ses verres divergents, cela revient à lui ajouter un verre convergent qui grossit la taille des objets. C’est pourquoi un myope non corrigé optiquement voit très bien de près, sans lunettes, et mal de loin.

En cas d’hypermétropie, l’œil est trop court, de telle sorte que l’image d’un objet situé à l’infini est vu flou, car elle se focalise en arrière de la rétine. L’image est d’autant plus floue que l’hypermétropie est importante. C’est pourquoi les hypermétropes portent des verres de lunettes convergents (qui augmentent la tailles des objets), afin de faire avancer le plan focal vers la rétine. Mais comme il est nécessaire que le cristallin accommode, en vision de près, l’hypermétrope non corrigé voit mal de loin et de près.

L’astigmatisme est un défaut visuel particulier, conséquence d’un défaut de sphéricité de la cornée (le plus souvent). La cornée n’a pas un rayon de courbure homogène dans tous les méridiens. Elle n’a donc plus un seul rayon de courbure (comme une sphère), mais deux (comme un ballon de rugby). Chaque rayon de courbure va faire converger les rayons lumineux selon une droite appelée focale. Chaque focale peut-être située en avant, sur ou derrière la rétine. L’astigmatisme régulier peut être corrigé par des verres sphéro-cylindriques. Il peut être associé à la myopie comme à l’hypermétropie.

La presbytie est caractérisée par la perte du pouvoir accommodatif du cristallin. Elle touche tout le monde à partir de 45 ans. Il devient difficile de voir de près, sans lunettes, même pour qui n’a jamais porté de lunettes. Les petits myopes sont alors « avantagés », car en retirant leur lunettes, ils voient net de près. Pour les hypermétropes presbytes, c’est flou de loin sans lunettes, et très flou de près.

eZ publish™ copyright © 1999-2017 eZ systems as