Facteurs de risque

Les facteurs de risque du glaucome

La chambre antérieure de l’œil est située en avant du cristallin et de l’iris ; il y circule un fluide biologique nourricier transparent, l’humeur aqueuse. Ce liquide biologique est normalement produit par les corps ciliaires en arrière de l’iris, passe au travers de la pupille, circule dans la chambre antérieure pour ensuite être évacué au niveau du trabéculum. Le trabéculum, filtre situé à la périphérie de l’iris, dans l’angle irido cornéen, assure donc l’évacuation de l’humeur aqueuse.

L’hypertonie oculaire :

L’équilibre pressionnel qui règne dans l’œil correspond à une balance entre la production de fluide et son évacuation. Une augmentation de la pression intra oculaire correspond généralement à un défaut d’évacuation de l’humeur aqueuse, le trabéculum assurant moins bien son rôle de filtre passif, présente une résistance. La pression augmentée ainsi dans l’œil peut entraîner une souffrance « mécanique » du nerf optique. L’hypertonie oculaire représente le facteur de risque majeur de survenue de glaucome. Il est important de souligner que la mesure de la pression intra oculaire fait partie de la consultation d’ophtalmologie ; cette mesure doit être pondérée par la notion d’épaisseur de la cornée, en effet la pression intra oculaire est surestimée en cas de cornée épaisse et inversement sous estimée en cas de cornée fine. La pression intra oculaire présente par ailleurs des variations normales au cours de la journée, et n’est donc pas un chiffre immuable.

L’hypertonie oculaire n’est pas pour autant synonyme de glaucome, certaines personnes présentant une hypertonie oculaire ne développent pas de glaucome (ie pas d’atteinte du nerf optique) mais il est recommandé une surveillance à terme.

A l’inverse, on peut avoir un véritable glaucome (ie atteinte du nerf optique avec altérations du champ visuel) sans jamais présenter d’hypertonie oculaire

L’âge :

Le glaucome est souvent décrit comme une maladie liée à l’âge, même si un glaucome peut survenir à tous les âges de la vie. Le glaucome est lié à une perte en fibres nerveuses visuelles, or nous en perdons régulièrement en vieillissant, 1 cellule ganglionnaire par heure et par nerf optique !!!! Nous possédons en moyenne 1,2 million de fibres optiques par œil, ce qui en l’absence de processus pathologique nous permettrait de vivre voyant au-delà de notre espérance de vie.

Le glaucome entraîne une cassure de cette courbe avec une accélération de la perte physiologique des cellules ganglionnaires et de leurs axones.

Les antécédents familiaux :

Ce terrain familial représente un facteur de risque de survenue de glaucome, ce qui impose une sensibilisation et une surveillance orientée des patients rapportant de tels antécédents familiaux.

L’origine ethnique :

Les patients mélanodermes sont plus à risque de développer un glaucome, probablement par le biais de différents facteurs : une pression intra oculaire plus importante, un terrain familial, une prédisposition génétique, des facteurs environnementaux….

Les patients hispaniques présentent aussi un risque accru de développer un glaucome primitif à angle ouvert.

Le glaucome primitif par fermeture de l’ange est plus fréquent chez les patients asiatiques, enfin le glaucome à pression normal est retrouvé avec une fréquence accrue chez les patients japonais.

Les prises médicamenteuses :

Les corticoïdes sont des médicaments anti inflammatoires qui sont par exemple indiqués dans des pathologies générales telles que l’asthme, les rhumatismes, ou dans des pathologies oculaires telles que les uvéites, les conjonctivites allergiques sévères. Ces médicaments peuvent entraîner une hypertonie oculaire chez des patients prédisposés, avec souvent un risque de survenue de glaucome.

Par ailleurs, certains médicaments sont susceptibles de déclencher une crise de glaucome aigu par fermeture de l’angle chez des patients présentant une prédisposition anatomique. Il s’agit de médications présentant des propriétés atropiniques, dilatant la pupille comme certains anxiolytiques, certains anti dépresseurs….

Le terrain vasculaire :

Les facteurs de risque vasculaires à rechercher en cas de glaucome, ils sont susceptibles d’aggraver la neuropathie.

Autres facteurs de risque :

Plus rarement ont été impliqués les tumeurs intra crâniennes, les dysthyroïdies, le diabète qui est actuellement discuté en tant que facteur de risque, le syndrome d’apnée du sommeil…..

Mise à jour : 09/02/2009
eZ publish™ copyright © 1999-2017 eZ systems as