Accueil > Maladies de l'oeil > Strabisme > Notions utiles en strabologie

Notions utiles en strabologie

Notions utiles en strabologie :

Les mouvements des yeux dans l'orbite résultent de l'action des "muscles oculomoteurs", qui sont au nombre de six pour chaque oeil : quatre muscles "droits" (deux droits horizontaux et deux droits verticaux) et deux muscles "obliques" (un "oblique inférieur" et un "oblique supérieur"). Chacun de ces muscles peut avoir plusieurs actions, qui varient selon la direction du regard, ce qui rend complexe l'étude des mouvements oculaires.

Par ailleurs, ces muscles sont reliés entre eux et au globe oculaire par un tissu de structure composite (collagène / élastine / fibres musculaires), appelé "capsule de Tenon". Ce tissu joue un rôle important dans la statique et la dynamique des yeux. Les muscles oculomoteurs sont innervés par des nerfs dont l'origine se situe dans le tronc cérébral, en avant du cervelet. La vision humaine se caractérise par l'existence d'une "vision binoculaire", qui résulte de la position frontale des yeux, mais qui impose d'avoir une vision correcte de chaque œil et un fonctionnement normal des structures neurologiques intra-cérébrales, pour la fusion des images monoculaires. La vision binoculaire possède différents degrés de raffinement, dont le plus achevé est la vision du relief ou "stéréoscopie".

Le domaine de la strabologie :

L'ophtalmologiste spécialisé en strabologie prend en charge des patients atteints de strabisme, de paralysie oculomotrice ou de mouvements anormaux des yeux. Le symptôme peut être apparu dès la naissance ("congénital"), ou au contraire s'être installé au cours de la vie ("acquis"), ce qui le conduit à examiner tout autant des adultes que des enfants. Mais son rôle ne se limite pas à l'analyse locale des troubles oculomoteurs. En effet, l'œil n'est pas un organe isolé : il est directement en relation avec le système nerveux central, par l'intermédiaire du nerf optique et des nerfs oculomoteurs. De plus, l'œil exprime la plupart des dysfonctionnements de l'ensemble de l'organisme. Tous les symptômes oculomoteurs, qu'il s'agisse d'un strabisme, d'une paralysie oculomotrice, d'un nystagmus ou autre, peuvent être le symptôme (révélateur ou non) de situations pathologiques : maladies générales, anomalies intra-cérébrales, orbitaires ou oculaire. Pour cette raison, le strabologue est amené à travailler en collaboration avec d'autres médecins (pédiatre, neurologue, endocrinologue, cardiologue, etc.) et à prescrire des examens complémentaires, en particulier de neuro-imagerie (Scanner RX, IRM) Il sera amené à prescrire aux orthoptistes des évaluations quantifiées des troubles oculomoteurs. Enfin, dans beaucoup de cas, le strabologue dispose de solutions thérapeutiques, non seulement par une correction optique (avec ou sans prismes), mais aussi par chirurgie.